Flash Actu

www.jaimalamaroute.com, 1ère plateforme de signalement des routes dangereuses

« J’ai mal à ma route » : c’est la nouvelle opération participative que lance aujourd’hui, jeudi 26 novembre 2015, l’association « 40 millions d’automobilistes ». Cette opération a pour objectif de dénoncer la dégradation du réseau routier français et d’identifier les routes jugées les plus dangereuses par les usagers, car dégradées. L’association s’appuiera ensuite sur les signalements effectués par les automobilistes sur le site Internet dédié www.jaimalamaroute.com pour dresser la carte des routes les plus dégradées de France.
 

La dégradation du réseau routier, facteur d’accidentalité

 
Après plus de 10 ans de baisse consécutive du nombre de tués sur les routes, la France fait face à une recrudescence du nombre d’accidents mortels en 2014 et 2015. Or, on estime que 47% des accidents de la route mettent en cause la qualité ou l’entretien des infrastructures routières.
 
Parallèlement, 42% des Français estiment que l’état des routes, en particulier communales et départementales, se dégrade et cela constitue une source d’inquiétude pour 75% d’entre eux.
 
Forte de ces constats, l’association « 40 millions d’automobilistes » entend donc faire prendre conscience aux élus de l’importance de maintenir les infrastructures routières en bon état pour préserver la sécurité des usagers et mettre les gestionnaires face à leurs responsabilités.
 
Depuis 2004, ce sont les communes et les départements qui ont la charge de l’entretien de la quasi-totalité du réseau routier français. Mais ces collectivités ont tendance à négliger la responsabilité qui leur incombe en termes de maintenance et d’amélioration des infrastructures routières, avec pour conséquence une augmentation des risques encourus par les usagers. Cela n’est plus acceptable. L’État ne peut pas continuer à fixer aux automobilistes des objectifs ambitieux de sécurité routière alors qu’il se désengage de l’entretien des routes.
 

Un site Internet pour signaler les routes dangereuses

 
www.jaimalamaroute.com est la première plateforme de signalement des routes dangereuses. Elle est à la disposition de tous les usagers de la route, pour leur permettre de dénoncer les chaussées déformées, les fissures, les nids de poule, ou autres aménagements inappropriés qui mettent en péril la sécurité routière.
 
Les automobilistes peuvent dénoncer les manquements de leurs élus en termes d’entretien et d’équipement des routes en infrastructures de sécurité. L’association se fera porte-parole des usagers pour demander officiellement la remise en état des routes dangereuses, identifiées grâce aux signalements des automobilistes.
 
Pour signaler les routes en mauvais état, les internautes sont invités à utiliser un formulaire spécialement prévu à cet effet : il leur sera demandé d’identifier la portion de route concernée et de décrire les dégradations observées. Des photographies pourront également être jointes à cette description.
 

Une carte des routes les plus dégradées

 
Les témoignages ainsi recueillis seront vérifiés et analysés par l’association. Les routes les plus souvent dénoncées comme étant dégradées feront l’objet d’un recoupement avec les données de l’accidentalité routière, qui permettra de savoir si des accidents ont déjà eu lieu sur ces routes. Grâce à ces informations, l’association « 40 millions d’automobilistes » établira au début de l’année 2016 un classement des routes les plus dégradées pour chaque département et interviendra officiellement auprès des collectivités responsables pour demander la remise en état des chaussées pour assurer la sécurité des usagers.