Accueil

Les candidats au permis de conduire bientôt formés aux notions élémentaires de premiers secours

Il va y avoir du nouveau dans l’épreuve pratique du permis de conduire des catégories B et B1 ! En effet, selon l’arrêté du 06 octobre 2017, les établissements d’enseignement de la conduite devront former les candidats au permis de conduire aux premiers secours. Le texte, qui prendra effet au 1er janvier 2018, a pour objectif de permettre aux témoins d’un accident de la route de protéger la zone de l’accident, d’alerter les secours et de porter les gestes de premiers secours le cas échéant.

Comment les notions de premiers secours vont-elles être évaluées à l’épreuve pratique ?

À partir du 1er janvier 2018, les candidats devront donc répondre à une question portant sur les notions élémentaires de premiers secours. Si le candidat apporte une réponse correcte, un point lui sera attribué.

Ainsi, l’inspecteur du permis de conduire pourra par exemple demander au candidat comment et pourquoi protéger une zone de danger en cas d’accident routier, quels sont les numéros d’urgence à contacter, ou encore comment arrêter une hémorragie.

> La liste complète des questions pouvant être posées aux candidats à l’examen est disponible ici.

En parallèle de la question sur les premiers secours, les candidats devront toujours répondre à une question sur la sécurité routière ainsi que procéder à la vérification d’un élément technique du véhicule.

L’arrêté ne précisant pas de changements supplémentaires, l’intégration de cette évaluation n’a pas d’impact sur la durée de l’examen (32 minutes) et le reste de l’épreuve reste inchangé.

Un texte bien accueilli par « 40 millions d’automobilistes »

Après une réforme de l’épreuve du Code de la route aux débuts chaotiques, l’intégration de la formation aux notions élémentaires de premiers secours à l’examen pratique du permis de conduire est une bonne nouvelle pour l’association « 40 millions d’automobilistes » : aujourd’hui, alors qu’1 automobiliste sur 2 dit avoir déjà été confronté à un accident de la route, nombre de conducteurs sont toujours dans l’incapacité d’agir face à un accident de la circulation. Ce texte permettra d’enseigner aux générations futures les réflexes à adopter en cas d’accident, sans entraîner de coût supplémentaire dans la formation des élèves.

L’enseignement des gestes de premiers secours est une mesure qui avait été sollicitée par « 40 millions d’automobilistes » dans son livret Les bonnes idées des Français pour sauver des vies (p.50) : selon les estimations, cette mesure pourrait permettre d’épargner jusqu’à 350 vies chaque année.