Flash Actu

« 40 millions d’automobilistes » reçu à Matignon sur les 80km/h : le bilan

Daniel Quéro, président de l’association « 40 millions d’automobilistes » a été reçu à Matignon hier, jeudi 04 janvier 2018, dans le cadre de la préparation du CISR et notamment pour parler de la baisse de la limitation de vitesse à 80km/h sur les routes souhaitée par le Gouvernement. À cette occasion, l’association a rappelé qu’aucune étude n’avait pour l’heure prouvé l’efficacité de la mesure pour lutter contre la mortalité routière et que de nombreux autres facteurs étaient à prendre en compte pour réduire l’accidentalité des usagers de la route. « 40 millions d’automobilistes » revient, pour vous, sur le déroulement de cet entretien.

Une théorie mathématique surannée

Le principal argument avancé par la Sécurité routière et le Gouvernement pour soutenir la mise en œuvre d’une baisse généralisée de la limitation de vitesse sur le réseau secondaire est une formule mathématique héritée de la Suède des années 1970, qui prétend qu’une baisse d’ 1% de la vitesse moyenne permettrait une réduction de 4% de la mortalité routière.

Mais pour « 40 millions d’automobilistes », cette formule est totalement dépassée ! Elle est basée sur des réalités routières d’il y a près de 50 ans, sans commune mesure avec ce que l’on voit aujourd’hui : les infrastructures routières, de même que les performances des véhicules en termes de sécurité active et passive ont infiniment progressé, et cela n’a pas été pris en compte. Il est impossible donc, dans ces circonstances, d’évaluer le réel impact d’une telle mesure sur la sécurité routière aujourd’hui.

Une expérimentation française aux conclusions occultes

D’autre part, alors qu’une expérimentation de la baisse de la vitesse à 80 km/h a été menée sur 3 portions de routes françaises entre juillet 2015 et juillet 2017, aucun résultat n’a été communiqué, ce qui laisse supposer que le test n’a pas été concluant.

L’association a demandé à avoir les conclusions de cette expérimentation, ce qui a été refusé. On nous a seulement répondu qu’on serait peut-être « surpris »… Mais surtout, que deux ans d’expérimentation, ce n’était pas suffisant et que les tronçons de routes étaient trop courts.

Mais selon Europe 1, le ministère de l’Intérieur aurait confirmé que l’accidentalité n’aurait pas du tout été étudiée durant ces 2 ans d’expérimentation !

Pourquoi alors vouloir faire passer en force cette mesure rejetée par ¾ des Français, et ne pas simplement prolonger le test de façon à avoir des données exploitables et des conclusions incontestables ?

Des propositions réellement efficaces pour améliorer la sécurité routière

Cet entretien a également été l’occasion, pour l’association, de remettre en main propre son Livre Blanc pour la Sécurité routière 2017-2022, déjà remis aux Pouvoirs publics en septembre 2017. Dans ce document, « 40 millions d’automobilistes » présente 21 propositions à mettre en œuvre pour améliorer la sécurité des Français et sauver des vies sur la route.

Les Sénateurs réclament un bilan à leur tour

En décembre dernier, l’association « 40 millions d’automobilistes » diffusait au Sénat et en présence de la presse son reportage sur l’exemple danois, prouvant que la baisse de la limitation de vitesse n’améliorera pas la sécurité routière. Dans un même temps, l’association écrivait à tous les parlementaires pour leur demander de s’associer à sa demande de nécessaire débat au Parlement avant qu’une quelconque mesure de ce type ne soit mise en place.

La demande de l’association a été entendue, puisque plusieurs dizaines de sénateurs ont écrit une lettre ouverte demandant au Gouvernement de rendre publics les résultats de l’expérimentation des 80km/h.