Flash Actu

VRAI / FAUX : Que savez-vous réellement de la taxe sur le poids des véhicules ?

Que savez-vous réellement de la taxe sur le poids des véhicules, mesure portée par la Convention citoyenne pour le Climat ? L’association « 40 millions d’automobilistes » fait le point.

Vrai ou Faux ? La taxe sur le poids ne concerne que les véhicules neufs.

Faux : Si le versement de la taxe à l’État se fera effectivement par l’acquéreur au moment de l’achat d’un véhicule neuf, la mesure aura aussi un impact non négligeable sur le marché de l’occasion. Cette nouvelle taxe va en effet provoquer une flambée du coût à l’achat de bon nombre de véhicules neufs, qui sera sans aucun doute répercutée par le propriétaire au moment de le revendre. Ce que l’on achète plus cher, on le revend aussi plus cher ! A terme, tous les véhicules – neufs comme d’occasion – seront donc impactés par la mesure.

Vrai ou Faux ? La taxe ne concernera que les SUV, particulièrement polluants.

Faux : La taxe portera sur tous les véhicules de plus de 1400kg, à hauteur de 10€ par kilo supplémentaire. Dans ce gabarit, on trouve en effet les véhicules appelés SUV, mais aussi l’ensemble des véhicules « familiaux », comme le Renault Grand Scénic (entre 1540 et 1784kg selon la motorisation et les équipements), les véhicules « break », comme la Peugeot 508 SW (entre 1430 et 1764kg), et des berlines, comme la Ford Mondeo (entre 1696 et 1739kg). Rappelons aussi que les SUV tant décriés actuellement ne sont que la version moderne des anciens monospaces plébiscités par les familles, et qu’ils sont bien moins émetteurs de polluants que les monospaces en leur temps.

Vrai ou Faux ? Les véhicules les moins lourds sont les plus écologiques.

Vrai et Faux : Cela dépend à la fois du type de motorisation et de la pollution dont on tient compte. Les véhicules thermiques les plus légers sont aussi les moins émetteurs en CO2, mais ce n’est pas forcément vrai pour les autres catégories de polluants : par exemple, les voitures essence à injection directe sont plus émettrices d’oxydes d’azote que les motorisations diesel ou essence à injection indirecte. Mais les mesures prônées par la CCC ne visent à réduire que les émissions de gaz à effet de serre, comme le dioxyde de carbone. D’autre part, les véhicules électriques sont globalement plus lourds que les véhicules thermiques et émettent localement moins de polluants ; cependant, si l’on étudie leur bilan carbone « du puits à la roue », celui-ci n’est pas forcément meilleur que celui d’une voiture thermique. La mesure prévoit une exonération du paiement de la taxe pour les véhicules électriques. Enfin, les véhicules hybrides sont les plus lourds, car ils embarquent deux types de motorisation différents. Malgré le fait qu’ils sont très peu polluants et contrairement aux véhicules électriques, ils ne seront pas exonérés de cette taxe.

Vrai ou Faux ? Les équipements anti-pollution alourdissent les véhicules.

Vrai : Au fil des années et avec l’entrée en vigueur de normes environnementales toujours plus strictes, les constructeurs n’ont eu d’autres choix que de multiplier les équipements de dépollution sur leurs véhicules : catalyseur d’oxydation (contre le monoxyde de carbone et les hydrocarbures), filtre à particules, SCR (en français, Réduction catalytique sélective, contre les oxydes d’azote) et autres pièges à Nox, les composants visant à réduire les émissions polluantes des voitures individuelles sont aujourd’hui de plus en plus nombreux et viennent alourdir considérablement les véhicules. L’augmentation de la masse du véhicule a pour effet pervers d’en augmenter aussi les émissions de CO2, qui n’est pas considéré comme un polluant direct, mais comme un gaz à effet de serre.

Vrai ou Faux ? Un véhicule plus lourd est un véhicule plus sécurisant.

Vrai : Pas en vertu de sa masse directement, mais parce qu’une voiture dont le poids est relativement important est aussi bien souvent un véhicule qui embarque plus de dispositifs de sécurité active et passive qu’un véhicule léger. Airbags frontaux et latéraux, ESP (en français, Contrôle électronique de trajectoire), ABS (en français, Anti-blocage des roues), assistance au freinage d’urgence, régulateur de vitesse intelligent, radars et caméra de recul, contrôle des angles morts… Tout cela n’est pas sans conséquence sur le poids de nos voitures. Pour preuve, dans le top 10 des voitures les plus sécuritaires publié par l’Euro NCAP en 2020, 6 véhicules dépassent le seuil des 1400kg. Mais pour la Convention citoyenne pour le Climat, il faudra désormais choisir entre protection de l’environnement et sécurité au volant…

Vrai ou Faux ? La taxe sur le poids des véhicules, c’est une mesure pour sauver la planète.

Il suffit de consulter le Projet de loi de Finances pour 2020 pour se faire une idée de la pertinence de la mesure : celui-ci projette des recettes liées au malus automobile de l’ordre de 750 millions d’euros pour cette année. Il est certain que la mise en œuvre des mesures de la CCC consistant à renforcer très nettement le malus auto existant et à introduire un nouveau malus portant sur le poids des véhicules ne manquera pas de venir soutenir cette manne financière inespérée pour l’État…