Flash Actu

Tous concernés ! Dites STOP aux péages trop chers !

Suite à l’annonce faite ce matin sur une hausse moyenne de 0,57% des tarifs autoroutiers, « 40 millions d’automobilistes » lance un appel à tous les usagers de la route : automobilistes, motards, transporteurs routiers et bien d’autres de venir signer la pétition pour dire STOP aux péages trop chers, sur le site Internet www.stopauxpeagestropchers.com.
 

Pourquoi dire stop aux péages trop chers ?

En privatisant les autoroutes, l’État a renoncé aux bénéfices générés par les droits de péages. Or, les sociétés privées ont reversé environ 15 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires depuis la privatisation et on estime de 34 à 39 milliards d’euros le montant total des dividendes qui devraient être amassés par les entreprises sur la durée de la concession.
 
Depuis la privatisation, la progression des tarifs des péages est systématiquement supérieure à l’inflation : ces augmentations servent à compenser la baisse de la fréquentation des réseaux autoroutiers. Ainsi, en 10 ans, le prix du kilomètre parcouru sur autoroute a augmenté en moyenne de 16,4%, soit deux fois plus vite que l’inflation.
 
L’autoroute est le réseau routier le plus sécuritaire : ses tarifs exorbitants dissuadent les automobilistes de l’emprunter. Redonnons à tous les moyens de circuler sur les routes les plus sûres ! Il est temps que les sociétés d’autoroutes prennent leurs responsabilités et rendent l’argent aux usagers de la route.

« 40 millions d’automobilistes » appelle tous les usagers de la route à venir sur notre site Internet www.stopauxpeagestropchers.com. En signant notre pétition, les internautes généreront un e-ticket de péage qui sera remis à la ministre des Transports afin de lui présenter la note de frais des automobilistes !

Implication des élus

L’association a également envoyé un courrier à tous les Parlementaires, les présidents de groupe ainsi que les présidents des partis politiques. Dans ce courrier, l’association leur demande de se prononcer pour ou contre une baisse des tarifs autoroutiers. À ce jour, près de 50 parlementaires se sont engagés auprès de « 40 millions d’automobilistes » en faveur d’une baisse des prix des péages.

 
Notre objectif est que plusieurs centaines de parlementaires s’engagent au côté de l’association pour dire STOP aux péages trop chers ! Lorsque nous rendrons publique cette liste, les élus seront alors face à leurs responsabilités face aux électeurs.

Une privatisation des autoroutes au détriment de l’État, des Français et des usagers

La privatisation totale des autoroutes s’est faite au détriment à la fois de l’État, des Français et des usagers de la route :
 
  • Les autoroutes ont été cédées par l’État aux sociétés privées  pour un montant de 14,8 milliards d’euros. Mais aujourd’hui, la Cour des Comptes estime à près de 24 milliards d’euros la valeur des concessions pour une durée de 30 ans, soit un manque à gagner de près de 10 milliards d’euros pour l’État lors de la cession.
  • En privatisant les autoroutes, l’État a renoncé aux bénéfices générés par les droits de péages. Or, les sociétés privées ont reversé environ 15 milliards d’euros de dividendes à leurs actionnaires depuis la privatisation et on estime de 34 à 39 milliards d’euros le montant total des dividendes qui devraient être amassés par les entreprises sur la durée de la concession.
  • Alors que le Gouvernement comptait sur l’intervention des concessionnaires pour favoriser la reprise de l’emploi, la généralisation de l’automatisation des péages et la réduction des personnels chargés de l’entretien du réseau ont conduit au contraire à la suppression de milliers d’emplois. En 7 ans, les sociétés privées ont réduit leurs effectifs de 18%.
  • Depuis la privatisation, la progression des tarifs des péages est systématiquement supérieure à l’inflation : ces augmentations servent à compenser la baisse de la fréquentation des réseaux autoroutiers. Ainsi, en 10 ans, le prix du kilomètre parcouru sur autoroute a augmenté en moyenne de 16,4%, soit deux fois plus vite que l’inflation.
  • Les tarifs exorbitants pratiqués par les sociétés dissuadent un grand nombre d’usagers d’emprunter le réseau autoroutier pour leurs déplacements. Pourtant, l’autoroute est de loin le réseau routier le plus sûr : le risque d’y être victime d’un accident mortel est 5,25 fois moins important que sur une route départementale et 6,6 fois moins que sur une nationale.