Flash Actu

Tarifs des péages : 1 à 1,5% d’augmentation pour 2020

Hier, le secrétaire d’État aux Transports, Jean-Baptiste Djebarri confirmait les futures augmentations des tarifs autoroutiers au 1er février prochain entre 1 et 1,5 %, une énième augmentation sur fond d’augmentation des taxes liées à l’usage de la voiture. S’il est indéniable que l’État est bel et bien sous le coup de contrats scellés et verrouillés bien avant le Gouvernement actuel, l’association « 40 millions d’automobilistes » propose une alternative de sortie de ces contrats.

Des hausses supérieures à l’inflation

L’association « 40 millions d’automobilistes » souligne que les français subissent chaque année des hausses au delà de l’inflation qui ne se justifient pas, alors qu’il est pourtant possible de dénoncer les contrats devant le Conseil d’État au nom du fait que l’évolution tarifaire ne respecte plus le principe de l’intérêt général.

L’association rappelle également que l’hémorragie tarifaire des autoroutes doit prendre fin. Avec des augmentations sans cesse au delà de l’inflation (comme prévues dans les contrats initiaux) mêlées à des taxes incessantes sur l’usage de l’automobile, l’impact sur la mobilité des français pourrait rapidement devenir dramatique et faire renaître des mouvements de contestations forts dans notre pays.

Des conséquences sur la sécurité routière

En outre, ces hausses constantes ne sont pas sans conséquence sur la sécurité des usagers. Les tarifs prohibitifs dissuadent en effet les automobilistes d’emprunter les autoroutes, qui constituent pourtant sans conteste le réseau le plus sécuritaire, puisqu’il enregistre un taux de 2 tués par milliards de kilomètres parcourus, contre 7,3 tués sur le reste du réseau routier français.