Flash Actu

Souriez, vous êtes flashés !

Le 02 octobre 2015, le Comité interministériel à la Sécurité routière, présidé par Manuel VALLS, Premier ministre, recommandait d’augmenter l’utilisation des radars embarqués dans des voitures banalisées en confiant leur mise en service à des sociétés privées. Dans une enquête exclusive Harris Interactive pour « 40 millions d’automobilistes » publiée aujourd’hui par le quotidien Le Parisien / Aujourd’hui en France, 83% des Français estiment que privatiser les radars embarqués serait une mauvaise chose. Et pourtant, l’État finalise actuellement la mise en application de cette mesure. « 40 millions d’automobilistes » s’oppose à la mise en place de ce système et demande au Gouvernement d’abandonner ce projet. L’association lance un appel aux usagers de la route à s’opposer massivement à la privatisation des radars embarqués en se connectant sur le site Internet www.souriezvousetesflashes.com.
 

Une mesure de rentabilité

Sur les 22 mesures prises par le CISR, la mesure n°2 était « d’augmenter, dans les meilleurs délais, l’utilisation des radars embarqués dans les véhicules banalisés, en confiant leur mise en œuvre à des prestataires agréés, sous étroit contrôle de l’État ».
 
Pour « 40 millions d’automobilistes », recourir à des sociétés privées pour verbaliser les usagers de la route est inenvisageable. En effet, les radars embarqués ne peuvent être gérés par des organismes privés dont le seul objectif serait la réalisation de bénéfices et non la sécurité routière.
 
L’État envisagerait de privatiser les 260 radars embarqués dans les véhicules banalisés, l’association craint que le Gouvernement en profite pour multiplier le nombre de ces radars. Avec ce système ce ne sera plus « souriez, vous flashés’ » mais « souriez, vous êtes ruinés » !
 

Les Français hostiles à la privation des radars embarqués

 
Selon l’enquête « L’accueil critique des Français à une gestion privée des radars mobiles » réalisée du 22 au 24 mars 2016 par Harris Interactive, 83% des Français estiment que ce serait une mauvaise chose de confier la gestion des radars mobiles à des sociétés privées. Les Français (76%) pensent également que cette mesure serait avant tout une démarche financière et que cela n’améliorerait pas la sécurité routière (à 70%).
 
Si l’État donne la gestion des radars embarqués aux sociétés privées, cela marquera le point de départ d’un système aux multiples dérives. Les automobilistes ne se sentiront pas plus en sécurité sur les routes mais harcelés.

 

Souriez, vous êtes flashés !

 
En privatisant les radars embarqués, personne ne sera épargné, le nombre de contraventions augmentera considérablement. L’association appelle donc tous les usagers de la route à se mobiliser contre ce projet en signant la pétition sur le site Internet www.souriezvousetesflashes.com.
 
Donner le pouvoir aux sociétés privées de verbaliser les usagers de la route, c’est leur laisser la liberté de flasher les automobilistes à tout va et de rentabiliser à minima leur investissement. Après avoir privatisé les autoroutes, l’État à trouvé le moyen de privatiser les départementales et les nationales.