Flash Actu

Pollution : Anne Hidalgo veut faire plaisir aux Verts à la veille des départementales

Aujourd’hui, mercredi 18 mars 2015, le quotidien Le Parisien / Aujourd’hui en France faisait part de la décision d’Anne HIDALGO, maire de Paris, de demander à l’État la mise en place de la circulation alternée dans la capitale pour le jeudi 19 mars, en raison du pic de pollution aux particules fines qui sévit depuis hier sur l’Ile-de-France et la moitié nord du pays. « 40 millions d’automobilistes » dénonce une mesure inutile et électoraliste, qui intervient à quelques jours seulement du premier tour des élections départementales et alors que les météorologues et les ingénieurs d’Airparif annoncent un retour à la normale pour la fin de semaine.
 
Depuis hier, le niveau d’alerte 2 pour la pollution aux particules fines a été déclenché en région parisienne et dans certaines grandes villes de la moitié nord de la France : sous l’effet des vents venus du nord, les concentrations d’éléments polluants sont en effet augmentées de la pollution émise par les centrales à charbon et le chauffage au bois des pays nordiques. Combinées à des conditions météorologiques clémentes (vent faible, temps sec et ensoleillé, températures douces), ces concentrations ont tendance à stagner dans l’atmosphère française.
 

À cette période de l’année, les concentrations de particules fines sont plus importantes. C’est un phénomène météorologique courant en cette saison. Pourtant, une fois de plus, on cherche à culpabiliser l’automobiliste et à le rendre responsable de tous les maux de la planète en faisant peser sur lui toutes les mesures de restriction et les interdictions destinées à « purifier l’air ». Mais il ne faut pas oublier qu’en l’occurrence, les particules fines qui traversent actuellement l’atmosphère française viennent de l’industrie et des systèmes de chauffage des pays nordiques. Les automobilistes français n’y sont pour rien !

 
Après l’annonce en janvier dernier de son « plan anti-pollution », la mairie de Paris n’a pas manqué l’occasion qu’offrait ce pic de pollution de rejeter la voiture hors de la capitale une fois de plus. À quelques jours des élections municipales, c’est pour Anne HIDLAGO l’occasion rêvée de rentrer dans les bonnes grâces des sympathisants EELV, dont elle a besoin pour conserver une majorité de gauche. C’est un véritable chantage politique. La mise en place de la circulation alternée, comme elle le souhaite, est parfaitement inutile. Des mesures ont déjà été prises, et si l’association ne peut qu’approuver la gratuité des transports en commun décidée ces derniers jours, nous nous opposons fermement à de nouvelles restrictions de circulation, étant donné que la situation devrait s’améliorer d’elle-même dès ce week-end.
 
Pour l’association, il est temps d’arrêter de faire enfler cette polémique à chaque nouvel épisode de pollution. La classe politique se plaît à faire planer un vent de terreur à chaque fois que l’on annonce une « dégradation » de la qualité de l’air. N’oublions pas cependant qu’en réalité, grâce aux progrès techniques de l’industrie (et de l’industrie automobile !), la qualité de l’air ne cesse de s’améliorer, et que si les « pics de pollution » sont plus nombreux, c’est uniquement parce que les seuils ont été abaissés.