Flash Actu

Plus de 40000 usagers de la route se mobilisent contre les 80km/h

Afin de lutter contre la baisse de la limitation de vitesse à 80km/h sur l’essentiel du réseau secondaire prévue par le Gouvernement dès le 1er juillet 2018, l’association « 40 millions d’automobilistes » s’était associée à la Fédération française des Motards en colère (FFMC) pour une grande manifestation nationale qui se tenait les 14 et 15 avril 2018 ; 40000 motards et automobilistes se sont ainsi mobilisés dans toute la France pour combattre l’entrée en vigueur des 80km/h.

Plus d’une centaine de lieux de rassemblement étaient proposés aux usagers. L’association « 40 millions d’automobilistes » manifestait à Paris et à Niort.

Cette manifestation plébiscitée par les automobilistes intervient alors que « 40 millions d’automobilistes » a déjà actionné de nombreux leviers pour que le Gouvernement renonce aux 80km/h.

Le 11 décembre 2017, à l’occasion d’un déplacement sur une opération de sécurité routière, le Premier ministre Édouard Philippe se disait « favorable aux 80 km/h sur les routes bidirectionnelles nationales et départementales » ; suite à cette annonce, l’association publiait le documentaire Le Danemark, en route vers le bon sens qui prouve que l’abaissement des vitesses n’est pas la solution pour améliorer la sécurité sur les routes, ainsi qu’un reportage tourné à Vesoul, sur la RN 57, l’une des 3 portions de route où la limitation de vitesse a été abaissée à 80km/h au lieu de 90km/h auparavant.

Peu après, face au refus persistant du Gouvernement d’Édouard Philippe de fournir les données de l’expérimentation de la baisse de la limitation de vitesse de 90 à 80km/h qui s’est déroulée de juillet 2015 à juin 2017, l’association « 40 millions d’automobilistes » entreprenait de réaliser elle-même le recensement des accidents survenus sur les routes de l’expérimentation et en publiait le bilan. À l’aune de ces nouveaux éléments, « 40 millions d’automobilistes » demandait au Gouvernement de renoncer à la mesure de généralisation des 80 km/h et lançait la manifestation démocratique « 40 millions d’automobilistes, 40 millions d’électeurs« .

Parallèlement à cela, l’association a été reçue à Matignon, auditionnée par le Sénat et à l’Assemblée nationale, puis reçue à la Préfecture du Mans dans le cadre d’un déplacement du Premier ministre dans la Sarthe. Enfin, des manifestations organisées par la FFMC avec le soutien de l’association « 40 millions d’automobilistes » se tenaient de janvier à mars derniers.