Flash Actu

Piétonisation du centre de Paris : ou comment faire de la capitale une ville musée

Hier, mercredi 14 novembre 2018, la maire de Paris, Anne Hidalgo, a révélé son souhait de faire des quatre premiers arrondissements de la capitale une « zone de circulation extrêmement restreinte ». Autrement dit, il s’agit pour l’édile de rendre piéton le centre de Paris. Pour l’association « 40 millions d’automobilistes », en repoussant toujours plus loin les interdictions de circulation des véhicules motorisés, Anne Hidalgo va faire de Paris une ville-musée réservée aux élites écologistes fortunées.

Paris, bientôt une ville-musée ?

Si la Maire prévoit la réalisation de ce projet « dans une prochaine mandature », les vœux des arrondissements concernés devraient être présentés « lors des prochains conseils municipaux ».

Pour l’association « 40 millions d’automobilistes », il y a une différence entre rendre piéton le centre-ville un dimanche par mois et éradiquer toute circulation motorisée des arrondissements centraux de Paris.

Anne Hidalgo explique que les maires de ces arrondissements particulièrement touristiques sont demandeurs de telles dispositions, mais il ne faut pas oublier que Paris n’est pas qu’un musée. C’est aussi un cœur économique, où des millions de personnes viennent, parfois de loin, pour travailler chaque jour et ont besoin de se déplacer aisément. Les Parisiens n’ont pas élu Anne Hidalgo pour qu’elle mette Paris sous cloche !

Obsession d’éradication de la voiture

Piétonisation des voies sur berge, interdiction des véhicules thermiques à la circulation, et maintenant exclusion de tous les véhicules des 4 premiers arrondissements… Mais jusqu’où ira la Maire dans son obsession d’éradication de la voiture ?

Tout cela n’est qu’idéologie, et ne participe en aucun cas à l’amélioration de la qualité de l’air. Pire : ces mesures discriminatoires ne font que déplacer la pollution qu’elle prétend réduire, car les véhicules ne disparaissent pas comme par magie. Ils se reportent sur d’autres axes, viennent les encombrer davantage et génèrent finalement encore plus d’émissions polluantes.