Flash Actu

Moins de régions, mais plus de taxes pour les automobilistes !

Avec l’entrée en vigueur de la réforme territoriale au 1er janvier 2016, les différentes taxes doivent être harmonisées au sein des nouvelles régions. Une réforme qui a aussi ses conséquences sur les taxes destinées aux automobilistes ! Quels changements vont intervenir suite à la réforme territoriale ?

Le prix des cartes grises

Le prix de la carte grise est déterminé par une taxe dont le conseil régional a la responsabilité. Ainsi, les tarifs des certificats d’immatriculation varient selon les régions. En 2015, les prix s’étendaient par exemple de 27€ pour la Corse à 51,20€ pour la Provence-Alpes-Côte-d’Azur. Mais avec la réforme territoriale, les nouvelles régions vont devoir s’aligner : elles ont jusqu’au 31 mai 2016 pour voter un nouveau tarif unique. Ainsi, la région Bourgogne-Franche-Comté, qui pratiquait auparavant des tarifs de 51€ et 36€, va-t-elle s’aligner sur le prix le plus bas, le plus haut, ou bien couper la poire en deux ? « 40 millions d’automobilistes » craint que les régions ne fassent pas de cadeau aux automobilistes et alignent les tarifs à la hausse.

Le prix des carburants

Avant la réforme territoriale, 2 régions avaient fait le choix de ne pas prélever leur part régionale de taxe intérieure sur les produits pétroliers : ils s’agissait du Poitou-Charentes et de la Corse. Cependant, la fusion des régions Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes a également conduit à l’obligation d’harmoniser les taxes. Et cette fois, le doute ne plane plus : l’avantage fiscal ne sera plus accordé aux automobilistes Picto-Charentais, les deux autres anciennes régions refusant de suivre le Poitou-Charentes. Cette décision représenterait un surcoût d’environ 2 centimes par litre de carburant.