Flash Actu

Les nouvelles mesures appliquées au 1er juillet

Depuis aujourd’hui, mercredi 1er juillet 2015, les automobilistes ainsi que les deux-roues ne peuvent plus utiliser tout système de type écouteurs, oreillette, casque, susceptible de limiter tant leur attention que leur audition. Pour les permis probatoires, le taux d’alcoolémie au volant passe de 0,5 g/l à 0,2 g/l de sang.
 
Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, annonçait le 26 janvier 2015 vingt-six mesures de sécurité routière dans un plan d’action pragmatique et ambitieux pour combattre l’accidentalité routière sous toutes ses formes. Deux de ces mesures sont l’interdiction d’utiliser tout système d’oreillette où écouteurs qui pourrait limiter l’audition des conducteurs et l’abaissement du taux légal d’alcoolémie pour les permis probatoires à 0,2 g/l de sang.
 
C’est donc depuis ce matin que les usagers de la route ne peuvent plus utiliser oreillettes filaires, oreillettes Bluetooth et casques pour téléphoner, sous peine d’une amende de 135 € et d’un retrait de 3 points sur le permis. Toutefois, il est toujours autorisé de téléphoner au volant avec les dispositifs suivants : les systèmes intégrés à l’autoradio du véhicule permettant d’interagir via les haut-parleurs du véhicule, les kits mains-libres Bluetooth avec haut-parleur qui se fixent par exemple sur le pare-soleil et se connectent au téléphone. Ils retransmettent la conversation via un micro et un haut-parleur intégrés. Les kits mains-libres qui se branchent directement sur la prise allume-cigare et se connectent en Bluetooth au téléphone restent également autorisés. La conversation est retransmise sur les haut-parleurs du véhicule.
 
Pour « 40 millions d’automobilistes », cette mesure vise à interdire ce qu’il y a de plus dangereux pour les usagers de la route. Il faut rappeler que certaines personnes souhaitaient interdire tout système d’appareil permettant de communiquer en voiture.
 
Pour l’association « Mélodie les clefs pour la vie » qui anime des actions de prévention auprès des jeunes conducteurs, l’abaissement du taux légal d’alcoolémie pour les permis probatoires signifie qu’il ne faut pas boire d’alcool avant de prendre le volant. Rappelons que l’alcool au volant est la première cause de mortalité chez les jeunes.