Flash Actu

L’amortisseur : un organe essentiel de sécurité

Aujourd’hui, 96 % des automobilistes ignorent que l’amortisseur est un élément de sécurité. L’association « 40 millions d’automobilistes » publie en ce lundi 15 décembre 2014 un fascicule de 16 pages L’amortisseur : un organe essentiel de sécurité, un guide pratique pour mieux comprendre l’utilité de l’amortisseur, indispensable pour notre sécurité au volant. L’association, d’intérêt général, remplit son rôle en informant les automobilistes sur la sécurité routière.
 
Sur un véhicule, l’amortisseur est à la fois un élément de :
  • Confort : l’amortisseur absorbe les chocs dus aux déformations de la chaussée et préserve ainsi le confort du conducteur et de ses passagers.
  • Sécurité : il permet de maintenir les roues de la voiture en contact avec le sol et donc de favoriser la sécurité des usagers, en particulier en cas de virage brutal ou de freinage d’urgence.
  • Longévité : l’amortisseur participe à préserver le bon état et l’efficacité des autres éléments du système de suspension et de liaison au sol, favorisant l’adhérence de la voiture à la route.
 
La dégradation des amortisseurs provoque une diminution des performances de freinage, qui se traduit par un allongement des distances de freinage en ligne droite de 5 à 10% (jusqu’à 2,5 mètres à 50 km/h, soit la largeur d’un passage pour piétons).

« 40 millions d’automobilistes » rappelle que les amortisseurs doivent être contrôlés tous les 20000km. Selon le type de conduite et l’environnement, l’usure des amortisseurs sera plus ou moins importante pour un même véhicule.

Tout d’abord, il s’agit d’éviter autant que possible de rouler sur les éléments qui occasionnent une perturbation brutale de la conduite (déformations de la chaussée telles que les « nids de poule », franchissement de trottoirs….) et d’aborder lentement les ralentisseurs et dos d’âne. Une seconde règle, également valable pour préserver les pneus et économiser le carburant, est la conduite souple. Freinez en douceur, abordez les virages sans trop de vivacité de façon à solliciter le moins possible vos amortisseurs.
 
Les amortisseurs restent sensibles à l’usure mécanique. C’est pourquoi il est important de procéder à un entretien régulier et d’être attentif aux signes pouvant trahir une dégradation de l’état des amortisseurs.