Flash Actu

Infirmiers libéraux : stop aux PV pour non désignation de conducteur

La grogne monte concernant les PV pour non désignation de conducteur : l’association « 40 millions d’automobilistes » et la Fédération Nationale des Infirmiers (FNI) s’unissent dans un communiqué de presse pour dénoncer cette vague de PV envoyés sans discernement.

Pour rappel, alors que la communication du Gouvernement indiquait que cette mesure de sanction concernerait les entreprises possédant une flotte de véhicules conduits par différents employés, ce sont également les professionnels de santé libéraux qui sont frappées de plein fouet par ces PV

Pour « 40 millions d’automobilistes », étant donné le contexte économique particulièrement difficile, une indulgence pour ces infirmières, comme pour les autres professions libérales touchées et les auto-entrepreneurs, qui, de bonne foi, ont payé leur amende sans s’auto-désigner, serait la bienvenue et le signe que le Gouvernement cherche bien à responsabiliser les salariés conducteurs et non à récolter de l’argent sur le dos des infirmiers.

La FNI ajoute pour sa part que de telles mesures, prises sans discernement, vont à l’encontre du virage ambulatoire que la ministre de la Santé appelle de ses vœux, en pénalisant les professionnels de santé libéraux disponibles 7 jours sur 7 pour soigner les personnes les plus vulnérables à leur domicile, à des tarifs supportables pour la Nation.

Ainsi, la Fédération Nationale des Infirmiers et l’association « 40 millions d’automobilistes » demandent au ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb, que les infirmiers exerçant à titre libéral ne soient plus concernés par cette obligation de désignation de conducteur puisqu’ils sont seuls à exercer dans leur activité.