Flash Actu

80km/h : un document exclusif !

Dans un document révélé par nos amis du Journal Moto du Net (www.moto-net.com) que l’association « 40 millions d’automobilistes » relaie, nous apprenons les éléments de langage mis à la disposition des préfets par la Sécurité routière. L’État confirme ainsi son intention de bafouer tout débat avec les associations d’usagers de la route et de mettre fin à toute forme de mesure démocratique qu’impose cette mesure, faisant l’unanimité contre elle.

Face à l’ineptie des arguments employés, l’association « 40 millions d’automobilistes » a diffusé deux reportages réalisés au Danemark et en Haute-Saône visant à mettre fin aux arguments des lobbies anti-voitures, et mobilise tous les parlementaires.

Des parlementaires opposés

Pierre Chasseray, DG de l’association et Alain Fouché, Sénateur, en conférence de presse au Sénat sur le sujet de l’abaissement de la limitation de vitesse à 80km/h sur le réseau secondaire.

À l’instar du sénateur Alain Fouché aux côtés duquel l’association « 40 millions d’automobilistes » a tenu une conférence de presse, le Parlement est snobbé par le Gouvernement, qui choisit de procéder par décret pour modifier le Code de la route sans même prendre le temps du débat au Parlement. Une preuve de plus du passage en force du Gouvernement Macron sur un sujet de mobilité capital dans le quotidien des Français.

Aussi, « 40 millions d’automobilistes », fort du soutien d’Alain Fouché au Sénat et de Nicolas Dupont-Aignan à l’Assemblée nationale, écrit aujourd’hui-même à tous les parlementaires pour leur demander de s’associer à la demande de nécessaire débat au Parlement avant qu’une quelconque mesure de ce type ne soit entérinée.

Des territoires inégaux face à la mesure

Certains départements, comme la Haute-Saône, dans lequel l’association « 40 millions d’automobilistes » s’est rendue la semaine passée dans le cadre de la réalisation de son reportage sur l’expérimentation de la baisse des limitations de vitesse, sont totalement dépourvus d’autoroute, comme le souligne le maire de Vesoul, Alain Chrétien, contacté par l’association hier matin.

Comment imaginer un territoire aussi bridé ? Cette mesure n’aurait pour effet que de continuer à enclaver les zones rurales et à perturber encore davantage l’équilibre économique de notre pays.

Aussi, l’association « 40 millions d’automobilistes » sollicite, dans un courrier envoyé ce matin, l’association des Maires de France et son président François Baroin, dans le but d’obtenir le soutien des élus locaux, oubliés dans les débats de façade organisés par la Sécurité routière et l’État.

Une pétition en ligne

Aujourd’hui plus que jamais, la menace est donc bien réelle pour les automobilistes. En 2014, l’association avait reçu plus de 1,5 million de signataires contre la baisse des limitations de vitesse et depuis le 1er décembre 2017, « 40 millions d’automobilistes » appelle de nouveau tous les usagers à s’unir contre la répression routière et à se mobiliser en signant la pétition en ligne www.nonalabaissedeslimitationsdevitesse.fr qui a déjà été signée par 510 000 personnes.