Flash Actu

« 40 millions d’automobilistes » demande des investissements pour réduire les coûts de l’immobilité

Ce mardi 14 octobre 2014, le quotidien Le Parisien/Aujourd’hui en France révélait une étude de la société d’info-trafic américaine INRIX menée en collaboration avec l’institut de recherche CEBR (Centre for Economics and Business research) selon laquelle les embouteillages auraient coûté près de 17 milliards d’euros à l’économie française en 2013.
 
Ce coût déjà démesuré pour les automobilistes français est appelé à augmenter encore dans les 15 prochaines années (jusqu’à 22 milliards d’euros), dans la mesure où le parc automobile va continuer de croître (de 30,8 millions de véhicules aujourd’hui à environ 35 millions en 2030) et le trafic de s’intensifier (+14% attendus d’ici à 2030).
 
À ce sujet, l’association « 40 millions d’automobilistes » rappelle que, paradoxalement, les budgets alloués à l’entretien et à la création d’infrastructures routières sont en chute libre depuis de nombreuses années : le besoin en infrastructures de qualité et en quantité suffisante ne cesse de croître, ainsi que le démontre cette étude. Des solutions existent pour fluidifier la circulation sur les grands axes : on aurait besoin de davantage de voies de contournements des agglomérations, de rocades urbaines… Pourtant, chaque année, ce sont 25% du budget dédié à la route qui sont supprimés.
 
Si rien n’est fait pour renverser la tendance, non seulement l’économie française continuera à pâtir de ce manque de mobilité, mais ce sont aussi 60000 personnes qui perdront leur emploi, alors qu’il y a une véritable attente des usagers. Une manifestation de la corporation (constructeurs, équipementiers…) est d’ailleurs déjà prévue aujourd’hui à 14h devant l’Assemblée nationale.