EN-TETE

Les impacts de la réduction de la vitesse maximale du périphérique parisien

Etude de Rémy Prud'Homme - Cette note évalue les impacts d’une mesure de réduction (de 80 à 70 km/h) de la vitesse maximale autorisée sur le périphérique parisien. Elle examine d’abord la façon dont les véhicules*km parcourus à plus de 70 km/h, qui constituent près de 45% du trafic total, vont modifier la répartition du trafic en fonction de la vitesse. Elle examine ensuite les impacts de ce changement sur sept grandeurs : le temps passé, la consommation de carburant, les rejets de CO2, les rejets de particules, les rejets de dioxyde d’azote, et les accidents. Ces impacts sont tous négatifs. La mesure est donc perdant-perdant. Le coût total de ces impacts est évalués à environ 100 millions d’euros par an, et il est largement dominé par le coût du temps perdu du fait de la mesure étudiée.

A Venir