Imprimer cette page

ZFE : faites-vous partie des automobilistes bientôt bannis des villes ?

Alors que le Sénat s’apprête à ouvrir les débats concernant la mesure d’instauration des Zones à faibles Émissions (ZFE) dans toutes les agglomérations de plus de 150000 habitants, 60% des Français ignorent toujours tout de ce dispositif qui bannira pourtant des villes une majorité des véhicules composant le parc automobile actuel. L’association "40 millions d’automobilistes" vous explique tout sur ce projet alarmant.

Banniere Zones Forte Exclusion

Quels véhicules ne pourront plus entrer dans les Zones à Faibles Émissions (ZFE) ?

Selon le projet de loi "Climat et résilience", l’instauration des ZFE dans toutes les grandes et moyennes agglomérations françaises est sur le point d’interdire la circulation automobile dans les métropoles à tous les véhicules classés en Crit’Air 3, 4 et 5. Plus concrètement, ces interdictions de circuler en ville concerneront tous les véhicules essence d’avant 2005, ainsi que les véhicules diesels d’avant 2010.

Les dispositions du projet (déjà votées à l’Assemblée nationale) interdiront la circulation de 7 voitures sur 10 dans les Zones à Faibles Émissions, selon les données du Ministères de l’Écologie. Interrogée par FranceInfo le 28 mars 2021, la Ministre Barbara Pompili précisait par ailleurs que la moitié des Français ne pourrait plus accéder à ces villes destinées à devenir des ZFE.

infographie zfe voitures permis banni 

Quelles sont les agglomérations qui deviendront des Zones à Faibles Émissions ?

 45 moyennes et grandes agglomérations seront touchées par la mise en place des Zones à Faibles Émissions d’ici 2025.

On parle ici d’interdictions de circulation automobile qui vont s’étendre aux métropoles et pas seulement aux centres-villes, à l’image des ZFE déjà en place à Paris, dans le Grand Paris, la Métropole du Grand Lyon et Grenoble-Alpes Métropole.

À ces 4 agglomérations viendront s’ajouter, dès cette année (2021), dans le cadre de la loi ZFE-m, les communes appartenant aux agglomérations suivantes :

  • Métropole d’Aix-Marseille-Provence
  • Métropole Nice-Côte d’Azur
  • Métropole Toulon-Provence-Méditerranée
  • Toulouse Métropole
  • Montpellier-Méditerannée Métropole
  • Eurométropole de Strasbourg
  • Métropole Rouen-Normandie

En 2022, la Métropole Européenne de Lille viendra grossir la liste.

À l’horizon 2025, toutes les agglomérations de plus de 150000 habitants devraient devenir des Zones à faibles Émissions, selon le projet de loi. Dans cette logique, seront ainsi concernés les automobilistes circulant dans les métropoles suivantes :

  • Nantes
  • Bordeaux
  • Rennes
  • Reims
  • Saint-Étienne
  • Le Havre
  • Dijon
  • Angers
  • Douai-Lens
  • Béthune
  • Tours
  • Valenciennes
  • Avignon 
  • Metz 
  • Bayonne 
  • Nancy 
  • Orléans
  • Clermont-Ferrand
  • Mulhouse

Il faut aussi compter les initiatives des territoires déjà engagés volontairement dans la démarche des ZFE, qui pourraient bien survenir avant le cadre de l’application de la loi.

Banniere Zones Forte Exclusion

Y aura-t-il des dérogations pour entrer dans les ZFE malgré les interdictions ?

Théoriquement et à l’image des ZFE déjà mises en place en France, les interdictions de circulation automobile séviront 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

Si un certains nombres de dérogations sont prévues au niveau national pour les véhicules dits "d’intérêt général", les véhicules de transport en commun et les personnes en situation de handicap (porteuse d’une "carte de stationnement pour personnes handicapées ou une carte mobilité inclusion"), certaines exceptions pourront être actées en local : c’est le cas par exemple pour les véhicules de collection dans la ZFE du Grand Paris.

Il faut cependant bien noter que ces exceptions potentielles concerneront des catégories de véhicules minoritaires et qu’aucun motif ne permettra aux propriétaires de voiture particulière de déroger à ces interdictions de circulation, que ce soit pour venir travailler en ville en voiture, pour des rendez-vous médicaux, pour rendre visite à un proche ou bien pour les loisirs...

Ainsi, les nombreuses contraintes induites par les Zones à Faibles Émissions frapperont de plein fouet aussi bien les habitants des zones urbaines que ceux des métropoles et des zones rurales.

Media

Écrit par 40MA Dernière modification le lundi 14 juin 2021