Flash Actu

Pollution automobile : 74% des Français préoccupés par la qualité de l’air dans l’habitacle

L’association « 40 millions d’automobilistes » révèle les résultats de son enquête de perception Les Français et la qualité de l’air à l’intérieur du véhicule, pour sensibiliser les automobilistes au fait qu’ils sont les premières victimes de la pollution liée au trafic routier. Pour mieux les informer des conséquences de la pollution de l’air dans l’habitacle et de l’utilité d’équiper sa voiture d’un outil performant pour dépolluer l’air intérieur du véhicule, l’association publie aujourd’hui le fascicule Le filtre d’habitacle à charbon actif.
 

Les Français préoccupés par la qualité de l’air dans l’habitacle

 
L’enquête Les Français et la qualité de l’air à l’intérieur du véhicule a été réalisée par l’association « 40 millions d’automobilistes » auprès d’un panel de 6522 Français, usagers réguliers d’un véhicule automobile. Le sondage avait pour but d’estimer les préoccupations des automobilistes en termes d’exposition aux émissions de polluants lorsqu’ils empruntent ce moyen de transport et la connaissance qu’ils ont des solutions pour réduire la présence des polluants dans l’habitacle.
 
L’enquête révèle ainsi que 74% des automobilistes se disent préoccupés par la qualité de l’air qu’ils respirent dans l’habitacle de leur véhicule, parce qu’ils y sont exposés aux émissions polluantes (près de 20% d’entre eux ne se sentent même « pas du tout protégés » dans l’habitacle du véhicule) et que près de 93% d’entre eux estiment que cela a un impact direct sur leur santé.

 

Le filtre d’habitacle à charbon actif, une solution qui permet de retenir 98% des polluants

 
Et pour cause : l’organisme de prévision de la qualité de l’air Prév’air estime en effet que l’air intérieur du véhicule contient environ 90000 particules par cm3. Il est donc primordial pour les occupants d’une voiture de connaître les bons réflexes pour réduire la pollution dans l’habitacle.
 
Or, plus de 41% des automobilistes ne savent pas ce qu’est un filtre d’habitacle. S’ils sont 83,6% à en avoir « déjà entendu parler », ils le confondent le plus souvent avec le filtre à particules (aussi appelé « FAP » et installé au niveau de l’échappement) ou le filtre à huile, situé dans le moteur. Près de 17% des automobilistes ne savent même pas que leur voiture est équipée d’un filtre d’habitacle.
 
Pourtant, l’intérêt de cet équipement n’est plus à prouver en termes d’amélioration de la qualité de l’air dans le véhicule : le filtre d’habitacle à charbon actif permet en effet de réduire jusqu’à 98% des pollens, bactéries et particules fines à l’origine d’ allergies et facteurs aggravants d’infections respiratoires et de maladies cardio-vasculaires.
 

Un livret pour informer l’usager

 
Dans ce livret de 12 pages, « 40 millions d’automobilistes » rappelle donc que de nombreux éléments polluants sont présents dans l’habitacle de la voiture et ont des conséquences néfastes sur la santé des occupants du véhicule.
 

Le rôle du filtre d’habitacle à charbon actif :

  • Santé : le filtre d’habitacle forme un rempart contre les polluants et allergènes présents à l’intérieur du véhicule (pollens, particules fines, ozone…).
  • Confort: la couche de charbon actif présente dans les filtres d’habitacle à charbon actif absorbe les mauvaises odeurs produites par le développement des bactéries et moisissures dans les conduits de ventilation.
  • Sécurité : le changement régulier du filtre d’habitacle contribue au désembuage et au dégivrage des vitres pour une meilleure visibilité du conducteur.
 
Pour préserver l’efficacité du filtre, « 40 millions d’automobilistes » conseille de le changer régulièrement (au maximum tous les 15000 kilomètres parcourus).