Flash Actu

Fermeture de la rive droite : « 40 millions d’automobilistes » lance un appel à soutien aux élus franciliens

Opposée depuis l’origine aux projets aberrants de restrictions de circulation à Paris, l’association « 40 millions d’automobilistes » demande que les élus franciliens, par le biais du Conseil régional d’Ile-de-France, soient désormais impliqués dans les débats concernant les projets de mobilité et impactant la circulation routière en Ile-de-France qui sont développés par la mairie de Paris, et que la Présidente de la Région dispose d’un pouvoir décisionnaire dans la validation de ces mesures. À l’instar des récents arrêtés pris par la mairie et la préfecture de Police de Paris qui interdisent la circulation dans la capitale aux véhicules les plus anciens, la fermeture des voies sur berge n’affecte pas seulement la vie des Parisiens, mais impacte directement la mobilité quotidienne des 12 millions de Franciliens, dont les nombreux résidents des banlieues qui viennent travailler chaque jour dans la capitale.
 
L’une des spécificités de Paris en matière de mobilité est que, lorsque l’on parle des axes de circulation structurants, on ne peut pas se contenter de regarder la situation locale : il faut également évaluer et prendre en compte la façon dont seront impactés les résidents de l’ensemble de la région, qui sont les principaux usagers de ces routes. « 40 millions d’automobilistes » juge donc aujourd’hui légitime que la mairie de Paris ne soit plus seule décisionnaire en matière de mobilité et d’infrastructures routières dans la capitale et que le Conseil régional d’Ile-de-France dispose également d’un pouvoir de décision lorsque les déplacements des résidents des banlieues risquent d’être directement impactés par les mesures débattues.
 
« 40 millions d’automobilistes » lance un appel à tous les élus franciliens à soutenir notre demande, dans l’intérêt de leurs administrés. Les automobilistes des banlieues ont besoin de leur voiture pour se déplacer, pour travailler, et pour préserver leur droit à la mobilité, ils ont besoin de l’implication de leurs élus. L’association a d’ores et déjà reçu le soutien d’élus dans chaque département francilien :
  • Paris (75) : M. Jean-Pierre LECOQ (LR), maire du 6èmearrondissement et conseiller régional d’Île-de-France;
  • Seine-et-Marne (77) : M. Brice RABASTE (LR), maire de Chelles et conseiller départemental de Seine-et-Marne ;
  • Yvelines (78) : M. Pascal THEVENOT (LR), député-maire de Vélizy-Villacoublay ;
  • Essonne (91) : M. Nicolas DUPONT-AIGNAN (Debout la République), député-maire de Yerres ;
  • Hauts-de-Seine (92) : M. Eric BERDOATI (LR), député-maire de Saint-Cloud et conseiller départemental des Hauts-de-Seine ;
  • Seine-Saint-Denis (93) : M.Ludovic TORO (UDI), maire de Coubron ;
  • Val-de-Marne (94) : M.Jacques-Alain BENISTI (LR), député-maire de Villiers-sur-Marne ;
  • Val-d’Oise (95) : M.Jérôme CHARTIER (LR), député du Val-d’Oise et 1er vice-président du Conseil régional d’Île-de-France

 

Parallèlement à cette action, les automobilistes peuvent continuer à se mobiliser et à faire entendre leur désapprobation quant à la fermeture des voies signataire de la pétition en ligne www.voiesurbergepourtous.com créée par « 40 millions d’automobilistes ».