Flash Actu

Contre-sens autoroutier : comment éviter les accidents ?

En Seine-et-Marne, un jeune conducteur a pris l’autoroute A5a à contre-sens dans la nuit de samedi à dimanche, provoquant un carambolage et des blessés légers. Pour l’association « 40 millions d’automobilistes », ce problème de contre-sens doit être pris au sérieux par les sociétés d’autoroutes et les pouvoirs publics.
 
Le conducteur de 22 ans a eu beaucoup de chance de s’en sortir et de n’avoir tué personne. En effet, en général, le contre-sens autoroutier fait au moins deux victimes : le conducteur égaré qui s’est engagé à contre-sens et un usager qui roulait tranquillement dans sa voie et qui se retrouve en position de victime collatérale
 
Pour Pierre Chasseray, délégué général de « 40 millions d’automobilistes », à chaque fois que des accidents en contre-sens arrivent, on nous dit que c’est la « fatalité ». Or, il existe des solutions, notamment la herse anti-retour, qui stoppe les véhicules en contre-sens.
 
Dans le livret Les bonnes idées des Français (résultats de l’opération « Raconte-moi la route de tes vacances »), publié en novembre 2013, l’association « 40 millions d’automobilistes » proposait d’installer des herses anti-retour pour éradiquer le contre-sens autoroutier. Le principe de cet aménagement est simple : la herse se présente sous la forme d’un ralentisseur équipé de dents réfléchissantes. Les dents inclinées viennent percer les pneus du véhicule tentant d’accéder à l’autoroute à contre-sens, empêchant ainsi le conducteur de poursuivre sa route. Ce matériel ne coûte que 250€ et pourrait épargner une dizaine de vies chaque année.