Flash Actu

« 40 millions d’automobilistes » défend les intérêts des automobilistes aux Assises nationales de la Mobilité

Les Assises nationales de la Mobilité, dont le lancement a lieu ce mardi 19 septembre 2017, ont pour objectif de permettre au Gouvernement d’identifier les besoins et attentes prioritaires des usagers en termes de déplacements, et plus particulièrement concernant les modes de transports quotidiens et la rénovation des infrastructures ; « 40 millions d’automobilistes » y participera aux côtés d’élus, d’entreprises et d’autres associations.

Durant 3 mois, les principaux acteurs de la mobilité en France, dont l’association « 40 millions d’automobilistes », travailleront de concert à l’élaboration de propositions qui devraient servir à élaborer une loi d’orientation des mobilités pour 2018 ; en tant que 1er représentant des automobilistes, nous y avons été conviés et y défendrons leurs intérêts. Nous y rappellerons notamment que chacun doit pouvoir rester libre de son choix de mode de déplacement et que si l’incitation à emprunter d’autres moyens de transport est souhaitable, l’interdiction d’utiliser la voiture individuelle n’est pas acceptable. D’autre part, il existe des solutions innovantes, efficaces et non pénalisantes pour réduire l’impact de la voiture sur la qualité de l’air et nous ne manquerons pas de les faire connaître.

La mobilisation institutionnelle est primordiale dans l’action de « 40 millions d’automobilistes », puisqu’elle permet d’agir au plus près des Pouvoirs publics. Pour les usagers de la route, les enjeux sont particulièrement importants, qu’il s’agisse de sécurité routière, d’économie ou d’environnement, car le réseau routier français draine 87% du transport de personnes. Ainsi, l’association vous représente auprès de plusieurs entités :

  1. Le Conseil national de Sécurité routière
    Le CNSR est un organisme composé d’élus, de représentants des entreprises et associations intéressées par la sécurité routière, ainsi que de représentants de l’administration. Selon son décret de création, il « est associé à l’élaboration et à l’évaluation de la politique des Pouvoirs publics en matière de sécurité routière ». Il prépare des recommandations au Gouvernement pour lutter contre l’accidentalité routière. L’association « 40 millions d ‘automobilistes » représente les automobilistes français dans 2 des 4 commissions du CNSR : « Alcool, stupéfiants et vitesse » et « Outils technologiques et infrastructures routières ».
  2. L’Union routière de France
    L’URF regroupe les organismes représentatifs des usagers de l’automobile et de la route, et des professions dont les activités touchent à la construction et à la gestion des routes et autoroutes, à la construction automobile et aux équipements, à la logistique et au transport routier, à la circulation et à la sécurité routière. L’association « 40 millions d’automobilistes » siège aux réunions de l’URF et participe aux travaux d’élaboration des dossiers et études ainsi qu’aux groupes de réflexion.
  3. Le Comité national des Usagers du réseau routier national
    Le Comité des Usagers du réseau routier national associe des représentants de l’administration, des représentants des associations d’usagers (dont l’association « 40 millions d’automobilistes »), des élus et personnes qualifiées. Il aborde l’ensemble des sujets relatifs aux attentes des usagers de la route en matière de tarifs, sécurité, insertion environnementale et qualité de service. Il recueille les attentes des usagers de ce réseau, formule des propositions ainsi que des pistes d’amélioration du service qui leur est rendu et émet des recommandations sur les tarifs appliqués sur le réseau autoroutier concédé.
  4. Le Comité technique d’Utilisation des Produits pétroliers
    Le CTUPP donne son avis sur les questions techniques concernant l’utilisation des produits pétroliers. Tous les aspects relatifs aux spécifications des carburants y sont notamment examinés. Il est ainsi composé de 52 membres nommés par le ministre chargé des hydrocarbures. L’association « 40 millions d’automobilistes » siège au CTUPP depuis le 19 février 2013.